Nouvelle Zélande

Samedi 20 novembre 2021
17:03 -

Le XV de France féminin enfonce le clou face à la Nouvelle-Zélande (29-7)

Le XV de France féminin enfonce le clou face à la Nouvelle-Zélande (29-7)

L'équipe de France féminine de rugby termine sa tournée d'automne avec une implacable victoire 27 à 9 face aux Néo-Zélandaises, la deuxième en quinze jour. Un bon signal avant la Coupe du monde dans un an. Lire la suite sur francebleu.fr

13:32 -

Bleues : effacer le mythe néo-zélandais

Bleues : effacer le mythe néo-zélandais

Samedi dernier, les Humbles et affamées ont écrasé sous leur semelle ce monstre sacré que sont les Blacks Ferns. Aujourd'hui, elles ont l’occasion de poser un deuxième pied sur le mythe, à un an de la Coupe du monde... Lire la suite sur midi-olympique.fr

12:48 -

XV de France-All Blacks en direct: les Bleus à la recherche du gros coup

Après ses victoires face à l'Argentine et la Géorgie, le XV de France se mesure aux All Blacks ce samedi (21h), au Stade de France, à deux ans de la Coupe du monde. Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com

07:31 -

XV de France: les Bleus de Galthié à l'épreuve des All Blacks

XV de France: les Bleus de Galthié à l'épreuve des All Blacks

Un test colossal à moins de deux ans de la Coupe du monde à domicile: le XV de France se frotte à des All Blacks revanchards, samedi (21h00) au Stade de France, au terme de leur tournée automnale. Abordé devant 80.000 spectateurs à Saint-Denis avec l'ambition de frapper un grand coup pour valider les progrès affichés sous l'ère Fabien Galthié, ce défi aura des airs de répétition générale: la bande d'Antoine Dupont retrouvera, au même endroit le 8 septembre 2023, pour le coup d'envoi du Mondial, les triples champions du monde (1987, 2011, 2015), qui restent sur une défaite vexante et nette face à l'Irlande (29-20)."C'est les meilleurs joueurs au monde, une équipe qui fait rêver... Toutes les autres nations s'inspirent des All Blacks. Il ne faudra pas les laisser jouer", prévient l'ouvreur Romain Ntamack, repositionné à son poste de prédilection après deux matches au centre contre l'Argentine (29-20) et la Géorgie (41-15).Cela fait douze ans que les Bleus n'ont plus battu les hommes en noir. La dernière fois qu'ils les ont croisés, lors d'une tournée estivale aux Antipodes en 2018, les Blacks avaient largement remporté la série de trois matches. Depuis juin 2009 et un succès à Dunedin, les Français ont perdu quatorze fois devant les Kiwis. "Quand on les bat, on devient un autre joueur", a souligné le manager général des Bleus Raphaël Ibanez. L'ex-talonneur aux 98 sélections est bien placé pour le savoir, lui qui avait participé aux succès historiques face aux Blacks lors des Coupes du monde 1999 (43-31 en demi-finale) et 2007 (20-18 en quart).Prendre une autre dimension, c'est justement l'objectif de ces jeunes Bleus (25 ans de moyenne d'âge) qui rêvent d'offrir à la France une première Coupe du monde à domicile.- Référence mondiale -Depuis l'arrivée de Fabien Galthié comme sélectionneur fin 2019, ils ont réalisé plusieurs performances. Les victoires contre les vice-champions du monde anglais et à Cardiff lors du Tournoi des six nations 2020 ainsi que le premier succès obtenu en Australie depuis 1990 l'été dernier, font partie de leurs plus jolis coups. Mais il leur manque toujours un titre. Un succès samedi aurait presque valeur de trophée tant les Néo-Zélandais font figure de référence mondiale. Ce match, "quand on connaît la valeur de l'adversaire, a du relief", a reconnu Galthié, présent lors du duel renversant de 1999 à Twickenham.Comme joueur, l'ex-demi de mêlée (64 sél.) a affronté sept fois l'équipe à la fougère. Son bilan: deux succès, un nul et quatre défaites. Gagner reste un exploit immense devant une sélection peu habituée à perdre. L'an passé, les deux revers successifs face aux Wallabies et à l'Argentine lors du Rugby Championship, la compétition annuelle de l'hémisphère Sud, avaient été vécues comme une catastrophe en Nouvelle-Zélande. Le sélectionneur Ian Foster, pour sa première année aux commandes du vaisseau noir, avait dû s'accrocher au gouvernail.- "Réponse forte" -En 2021, son équipe a remporté douze de ses quatorze matches, Lire la suite sur tv5monde.com

07:31 -

Rugby: Angleterre - Afrique du Sud, retrouvailles deux ans après

Rugby: Angleterre - Afrique du Sud, retrouvailles deux ans après

Les tests d'automne s'achèvent ce week-end avec un programme alléchant: l'Angleterre recroise l'Afrique du Sud, son bourreau de la finale du Mondial-2019, la Nouvelle-Zélande veut bien finir en France pour oublier son échec contre l'Irlande, opposée à des Argentins en quête de rachat.- La Rose et l'épineux souvenir des Boks - Les Anglais retrouvent les Sud-Africains, samedi (16h15) à Twickenham, pour la première fois depuis leur désillusion lors de la Coupe du monde au Japon. Après son exploit en demi-finale face aux All Blacks, doubles tenants du titre, le XV de la Rose était tombé de haut en finale à Yokohama contre les féroces Springboks (32-12). "C'est le dernier match (de la tournée d'automne) et nous voulons nous offrir le scalp de l'Afrique du Sud avant le Tournoi des six nations (5 février-19 mars 2022)", a prévenu le sélectionneur de l'Angleterre Eddie Jones après la victoire des siens devant l'Australie (32-15), samedi dernier.Ce succès n'a pas été obtenu sans dommages pour les vice-champions du monde qui devront se passer de leur capitaine et centre Owen Farrell (cheville) ainsi que du talonneur Jamie George (genou) pour les retrouvailles avec les Boks.Les Sud-Africains, s'ils sont privés de l'ailier Cheslin Kolbe et du demi de mêlée Faf de Klerk pour cette tournée automnale, s'appuieront néanmoins sur une équipe de très haut niveau avec dix des titulaires de la finale mondiale dans le XV de départ.- Les All Blacks pour reprendre des couleurs - Dominés comme rarement par l'Irlande (29-20) à Dublin, les Néo-Zélandais sont apparus usés physiquement et mentalement. Et pour cause: ils joueront samedi (21h00) au Stade de France leur quinzième match depuis début juillet. Après un nouveau titre lors du Rugby Championship, la grande compétition de l'hémisphère Sud, début octobre, les hommes de Ian Foster ont enchaîné avec la tournée d'automne en Europe où ils n'ont pas totalement convaincu. Avant l'échec en terre irlandaise, les Blacks avaient déjà peiné pour dérouler leur jeu en première période face à la modeste Italie (47-9)."Nous sommes conscients d'avoir été surclassés (en Irlande). Nous voulons bien terminer cette tournée", a assuré le sélectionneur Foster. "Jouer contre la France qui est en train de grandir est un grand match pour nous permettre de réagir. Je ne pense pas que nous serons à court de motivation", a-t-il ajouté.Pour le XV de France, ce duel au sommet est une occasion de se jauger moins de deux ans avant le match d'ouverture du Mondial-2023 lors duquel les Bleus recevront ces mêmes All Blacks.Après des succès poussifs devant l'Argentine (29-20) et la Géorgie (41-15), le sélectionneur français Fabien Galthié a redonné les clés de l'ouverture à Romain Ntamack, laissant Matthieu Jalibert, N.10 titulaire lors des deux précédents matches, sur le banc.- L'Irlande sans Sexton face aux Pumas - L'inusable ouvreur et capitaine du XV du Trèfle, Jonathan Sexton (36 ans, 106 sélections), a dû renoncer après s'être foulé un genou et une Lire la suite sur tv5monde.com

06:05 -

Rugby. France - Nouvelle-Zélande : comment les Bleus peuvent battre les All Blacks

Rugby. France - Nouvelle-Zélande : comment les Bleus peuvent battre les All Blacks

Jouer les All Blacks demeure un événement, mais les battre est toujours un exploit. Le challenge à relever ce samedi (21h) par les Bleus est immense. Mais le révélateur néo- zélandais va leur permettre de savoir où ils en sont à deux ans de la Coupe du monde. Lire la suite sur ledauphine.com

Vendredi 19 novembre 2021
21:01 -

France – Nouvelle-Zélande : Dupont rassure, « ils sont prenables »

De passage en conférence de presse ce vendredi, Antoine Dupont a répondu à quelques questions concernant le choc de samedi (21h) face à la Nouvelle-Zélande. Le résultat et le contenu de ce match seront-ils importants en vue du match d’ouverture de la Coupe du monde 2023 face à ces mêmes All Blacks ?« Peut-être qu’il y […] Lire la suite sur sport.fr

20:14 -

Rugby / France - Nouvelle-Zélande. Les Bleus face au tableau noir

Rugby / France - Nouvelle-Zélande. Les Bleus face au tableau noir

Jouer les All Blacks demeure un événement, mais les battre est toujours un exploit. Le challenge à relever ce samedi (21h) par les Bleus est immense. Mais le révélateur néo-zélandais va leur permettre de savoir où ils en sont à deux ans de la Coupe du monde. Lire la suite sur lejsl.com

19:05 -

Rugby / Tournée d’automne . Comment le XV de France féminin a dépassé la Nouvelle-Zélande

Rugby / Tournée d’automne . Comment le XV de France féminin a dépassé la Nouvelle-Zélande

Une semaine après la très large victoire à Pau (38-13), le XV de France féminin retrouve la Nouvelle-Zélande (à 15h à Castres). Pour boucler une tournée triomphante et asseoir leur domination sur le futur hôte de la Coupe du monde. Lire la suite sur ledauphine.com

18:02 -

XV de France - tournée d'automne : pour les Bleus, ça n'a jamais semblé aussi possible de faire tomber les All Blacks

XV de France - tournée d'automne : pour les Bleus, ça n'a jamais semblé aussi possible de faire tomber les All Blacks

À moins de deux ans du match d’ouverture de la Coupe du monde 2023 qui opposera les deux équipes, le XV de France a l’occasion de marquer les esprits. Et de conforter son nouveau statut… Lire la suite sur ladepeche.fr

14:20 -

Rugby : pourquoi les rencontres France-All Blacks sont-elles si particulières ?

L'équipe de France de rugby affronte samedi soir la Nouvelle-Zélande dans le cadre des tests-matches d'automne. Une rencontre attendue puisque ce sera également l'affiche d'ouverture de la Coupe du monde de rugby qui se déroulera en France en 2023. Mais aussi parce que les Bleus n'ont plus battu les Blacks depuis juin 2009.  Lire la suite sur europe1.fr

14:10 -

Rugby : le Mondial de 2023 en France se présente bien

Rugby : le Mondial de 2023 en France se présente bien

La rencontre France-Nouvelle Zélande, samedi, fait office de répétition générale du match d'ouverture de la Coupe du monde de 2023, organisée dans l'Hexagone. A moins de deux ans de son coup d'envoi, sa commercialisation est un succès en termes de billetterie et de sponsoring. Lire la suite sur lesechos.fr

Jeudi 18 novembre 2021
18:39 -

Rugby : à quelle heure et sur quelles chaînes voir les derniers test-matches de l'automne ?

Rugby : à quelle heure et sur quelles chaînes voir les derniers test-matches de l'automne ?

Deux France-Nouvelle-Zélande, un remake de la finale de la Coupe du monde 2019, une dernière chance pour les Gallois de ne pas terminer fanny… Pour ne rien rater du dernier week-end ovale de la tournée, demandez le programme. Lire la suite sur lefigaro.fr

15:51 -

Benson Stanley « les Tricolores ont toutes leurs chances ! »

Son oncle Joe, compte 27 sélections sous le maillot de la fougère argentée, son cousin Jeremy :  3 tout comme lui (lors de la tournée estivale en Europe de 2010). Les All-Blacks sont une tradition familiale pour les Stanley. A quelques jours de la dernière confrontation des Bleus face aux Blacks Benson nous livre sa vision sur cette institution que représente les All-Blacks et son regard sur le match à venir.      Benson, qu’est ce qui fait que la Nouvelle Zélande qui est 10 fois moins peuplée que la France soit depuis plus de 100 ans la meilleure nation du monde ? Nous sommes 10 fois moins nombreux mais la grande différence est que le Rugby est le sport numéro 1 en Nouvelle-Zélande. C’est presque une religion. Tous les enfants pratiquent le rugby, aucun talent ne passe à travers les mailles du filet. Les enfants jouent avant l’école, à midi, le soir, tous jouent durant leur enfance même si ce n’est pas toujours dans des conditions très formelles. Le rugby est présent dans toutes les écoles, les compétitions débutent vraiment au niveau des collèges et lycées où les premières sélections se font. Tous les jeunes néo-zélandais sont fiers de jouer pour leur collège ou leur lycée et les compétitions sont de très haut-niveau. Les Filles sont également de plus ne plus nombreuses à jouer au Rugby. En résumé, je ne suis pas sûr qu’il y ait vraiment beaucoup plus de pratiquants au niveau des clubs en Nouvelle Zélande qu’en France mais, il est certain que la Nouvelle Zélande exploite son meilleur potentiel de joueurs alors qu’en France, les enfants sont beaucoup plus dispersés sur d’autres sports (NDLR : Football, Basket, Handball, Tennis, Judo, etc…) et probablement beaucoup de talents potentiels partent dans d’autres sports.    « La culture néo-zélandaise est basée sur l’humilité, alors même si tout le pays, tous les enfants, connaissent tous les All-Blacks, les joueurs ne sont pas traités comme des stars et tous les Blacks existent avant tout pour et à travers leur maillot et personne n’hésite à leur remettre les pieds sur terre lorsque l’occasion se présente. »    Alors que toutes les nations sont dépendantes des générations de joueurs, chez les Blacks le réservoir semble inépuisable … Peut-être, les Blacks savent surtout travailler sur le moyen terme. Ils travaillent depuis quelques temps au remplacement de certains joueurs cadres comme Conrad Smith, Ma’a Nonu ou Dan Carter. Les joueurs en place ne sont pas encore vraiment établis mais la structure les aide à se développer. Plus que les joueurs, c’est l’institution qui donne cette impression. La France possède actuellement une génération dorée qui a remporté à 2 reprises la Coupe du Monde des moins de 20 ans. Ils ont une génération probablement encore plus talentueuse que les All-Blacks. Ils commencent à prouver cela au niveau international, cela va être très intéressant de voir jusqu’où ils sont capables d’aller.    Tu as été All-Black qu’est-ce que cela représente pour un joueur néo-zélandais ? Honnêtement, pour tous les enfants qui jouent au Rugby, atteindre les All-Blacks est un rêve ultime. C’est un rêve que tu construis tout petit quand tu les vois faire le Haka et que tu peux entretenir tout au long de ton développement lorsque tu as la chance de jouer pour ton collège, ton lycée, puis les équipes de Super Rugby. Tous les joueurs qui deviennent All-Blacks savent comment faire le Haka car c’est un rêve qu’ils ont depuis bien longtemps en tête. La culture néo-zélandaise est basée sur l’humilité, alors même si tout le pays, tous les enfants, connaissent tous les All-Blacks, les joueurs ne sont pas traités comme des stars et tous les Blacks existent avant tout pour et à travers leur maillot et personne n’hésite à leur remettre les pieds sur terre lorsque l’occasion se présente.    Que penses-tu de cette équipe All-Black dirigée par Ian Foster ? C’est une équipe qui domine peut-être moins qu’elle a pu le faire par le passé mais cela est aussi la conséquence du niveau des autres nations qui a considérablement augmenté. Les Sud-Africains, par exemple, sont très difficile à battre, on a vu la semaine dernière que l’Irlande est capable de battre les Blacks, les Français en sont aussi capables. Il y a plusieurs façons d’y parvenir mais la finalité est toujours la même, tous les entraîneurs cherchent à mettre en place un lancement ou un porteur de balle qui avance, ou alors une défense qui avance. Si tu parviens à jouer dans l’avancée, alors tu as fait un grand pas vers la victoire. Il faut maîtriser ces fondamentaux, si tu n’y parviens pas tu peux te mettre en difficulté, c’est ce qui est arrivé aux Blacks samedi en Irlande.   Ils viennent d’être battus par l’Irlande (29-20). Bonne ou mauvaise nouvelle pour la France qui ne les a pas battus depuis 2009 (22-27 à Dunedin) ? Je pense que c’est plutôt une bonne nouvelle car ils vont se préparer à jouer la plus difficile équipe des Blacks. Ils vont être déterminés des deux côtés pour bien terminer cette série, on se prépare à un très gros combat.    D’où vient le danger face à cette équipe ? Le plus grand danger c’est quand cette équipe commence à avancer comme elle a pu le faire face aux Gallois. Avec les « skills » (leur dextérité) qu’ils maîtrisent parfaitement dans toutes les lignes dès qu’ils sont capables de jouer dans leurs structures et en avançant, ils sont très difficiles à arrêter. S’ils sont capables d’avoir des libérations rapides et commencent à jouer dans la défense, alors là …danger ! C’est une peu comme les Toulousains dans notre championnat, si tu n’arrives pas à contenir le premier rideau et qu’ils arrivent à jouer face à une défense qui recule, cela devient très compliqué.   On sait que la France ne fait pas forcément de la possession sa priorité, au contraire des Irlandais qui ont probablement gagné leur rencontre sur l’affrontement de leur paquet d’avants, devront-ils réadapter leur jeu face à cette équipe à qui il vaut mieux éviter de laisser le ballon.  Je ne sais pas, je ne pense pas. Cela dépend de la manière de faire, si tu joues au pied sans être capables de mettre une très grosse pression, cela va favoriser le jeu des All-Blacks qui n’attendent que cela : porter le ballon dans les espaces. Un mauvais jeu au pied, sans chasse derrière et sans structure, c’est un cadeau pour les Blacks mais la France est plutôt efficace dans son kicking-game, ils possèdent de très bons joueurs capables de taper partout et dans toutes les positions sur le terrain. Les Sud-Afs font un jeu un peu similaire avec beaucoup de jeu au pied et une grosse défense derrière qui a mis les Blacks sous pression. Ils sont aussi très efficaces sur leurs opportunités de scorer, la France est capable de jouer selon son modèle comme le font les Springboks.    Les Français n’ont plus battu les Blacks depuis 12 ans ? Est-ce pour cette fois ? S’il y a une chance de battre les Blacks depuis 12 ans, samedi est probablement la meilleure opportunité de le faire. Avec les joueurs qu’ils ont, l’équipe qui se met bien en place collectivement, les Français ont toutes les chances de leur côté pour aller chercher la victoire.  Image principale: 2111118-benson-stanley.jpgTags fantômes: ASMEpinglé: Remonté l'article dans le slider: Affichage dans le slider de la home asm-rugbyAffichage des partenaires: Affichage du bloc Partenaires dans le footerNotification sur l’application: Tags article: OfficielSur titre: XV de France A la une: Epinglé:  Lire la suite sur asm-rugby.com

Mercredi 17 novembre 2021
23:20 -

Rugby - Bleus - France - Nouvelle-Zélande, 10 ans après la finale de la Coupe du monde 2011

Rugby - Bleus - France - Nouvelle-Zélande, 10 ans après la finale de la Coupe du monde 2011

Le XV de France affronte les Blacks ce samedi (21 heures), dix ans après la finale de Coupe du monde perdue en 2011 à l'Eden Park (8-7). Une défaite sur le fil pour la bande à Dimitri Yachvili et un souvenir éternel pour les Tricolores. Lire la suite sur lequipe.fr

Mardi 16 novembre 2021
13:55 -

XV de France : les vice-champions du monde 2011 se sont retrouvés !

XV de France : les vice-champions du monde 2011 se sont retrouvés !

Dix ans après la cruelle défaite des Bleus en finale de Coupe du monde face aux All Blacks, les vice-champions du monde se sont retrouvés. Lire la suite sur quinzemondial.com

Lundi 15 novembre 2021
19:21 -

France-Nouvelle-Zélande: il faut "marquer notre territoire" selon Atcher, avant la Coupe du monde

Le XV de France affrontera les All Blacks ce samedi (21h), au Stade de France, pour la fin de la tournée d’automne. Une affiche qui ressemble à une répétition générale pour Claude Atcher, le directeur général de l’organisation de la Coupe du monde. Le 8 septembre 2023, dans ce même stade, les Bleus et les Néo-Zélandais s’affronteront dans le match d’ouverture de la compétition. Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com

18:20 -

France - Nouvelle-Zelande : Le vainqueur "marquera son territoire" en vue de 2023 juge Atcher

Claude Atcher évoque pour RMC Sport l'importance du test match entre le XV de France et les All Blacks samedi. Deux ans avant le match d'ouverture de la Coupe du monde 2023 qui verra s'affronter ces deux sélections. Et le directeur général de l'organisation du Mondial 2023 y voit une opportunité pour grappiller de la confiance pour les hommes de Galthié. Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com

09:59 -

XV de France : "La Nouvelle-Zélande est toujours LE match" reconnait Laporte

La France affronte les All-Blacks le samedi 20 novembre au Stade de France. Une rencontre évidemment particulière, "c'est l'équipe du monde, le Brésil du football" juge le président de la Fédération Française de rugby. À deux ans de la Coupe du monde et des retrouvailles programmées dès le match d'ouverture entre ces deux nations, Bernard Laporte espère que les hommes de Galthié franchiront "une marche supplémentaire en termes de confiance". Mais attention, quel que soit le résultat, "les pendules seront remises à l'heure" à la Coupe du monde... Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com

Dimanche 14 novembre 2021
11:20 -

Rugby: Les Bleues sont déjà d'attaque à un an de la Coupe du monde

Treize essais inscrits en deux matches, dont six contre la Nouvelle-Zélande, championne du monde en titre, pour un seul encaissé samedi à Pau, des révélations et un paquet d'avants performant: le XV de France féminin s'étoffe à moins d'un an de la Coupe du monde 2022 en Nouvelle-Zélande (8 oct-12 nov 2022). Lire la suite sur lanouvellerepublique.fr

Samedi 13 novembre 2021
17:31 -

Rugby : les Bleues corrigent la Nouvelle-Zélande

Rugby : les Bleues corrigent la Nouvelle-Zélande

A moins d’un an de la Coupe du monde 2022, le XV de France féminin s’est imposé largement (38-13) samedi face aux Black Ferns, championnes du monde en titre. Lire la suite sur lemonde.fr

08:06 -

XV de France féminin: la Nouvelle-Zélande, premier pic avant le Mondial

XV de France féminin: la Nouvelle-Zélande, premier pic avant le Mondial

La Nouvelle-Zélande comme avant-goût de la Coupe du monde organisée dans moins d'un an en... Nouvelle-Zélande. Le XV de France féminin reçoit les championnes du monde en titre pour deux matches, le premier samedi (15h00) à Pau, et autant d'occasions de se jauger.Au stade du Hameau, où quelque 11.000 spectateurs sont attendus, les Bleues s'attaquent à un pic après un premier duel automnal aisément réussi face à l'Afrique du Sud (46-3), samedi dernier à Vannes. Les "Boks" au féminin sont loin d'évoluer au même niveau que leurs homologues masculins, lauréats de la dernière Coupe du monde en 2019 au Japon. Le niveau d'adversité devrait être donc tout autre dans le Béarn même si les Néo-Zélandaises, sevrées de matches internationaux pendant deux ans en raison de la pandémie de coronavirus, ont déçu pour leur retour à la compétition en Europe. Elles ont même subi deux gifles face aux Anglaises, N.1 mondiales (43-12 puis 56-15), pourtant privées d'Emily Scarratt, meilleure joueuse du monde en 2019, blessée. "Commencer une saison de préparation de Coupe du monde par deux défaites de ce rang, ce n'est pas rassurant puisqu'un match Angleterre - Nouvelle-Zélande c'est une potentielle finale. C'est une équipe contre laquelle, il faut engranger des points, de la confiance et des certitudes", juge Laura di Muzio, consultante pour France Télévisions. Mais même en manque de repères, la Nouvelle-Zélande reste N.2 au classement mondial et surtout l'équipe la plus titrée au Mondial: cinq fois en huit éditions depuis 1991.- Retour de Romane Ménager -"Il faut rester vigilant. Elles ont quand même de très bonnes joueuses avec beaucoup d'expérience, que ce soient des quinzistes ou des septistes. C'est une équipe très solide qui va venir nous affronter", assure la manager des Bleues Annick Hayraud.Les deux derniers duels avec les Néo-Zélandaises avaient tourné à l'avantage des Françaises qui s'étaient imposées 30-27 à Grenoble en novembre 2018 puis 25-16 à Chula Vista, en Californie, en juillet 2019 lors des Super Series."Dans notre construction, c'était important. Ca nous a permis de nous étalonner contre les championnes du monde, car la plupart des joueuses n'avaient jamais joué contre elles. Mais samedi, c'est une nouvelle confrontation. Il y a eu des évolutions depuis ces deux victoires", explique la troisième ligne aile Gaëlle Hermet, capitaine d'une équipe de France plus expérimentée par rapport au premier test automnal à Vannes.L'encadrement a procédé à neuf changements dans son quinze de départ avec notamment le retour de Romane Ménager, qui jouera son premier match sous le maillot bleu depuis fin avril. La troisième ligne de Montpellier, 25 ans, avait manqué les Jeux de Tokyo, où les septistes françaises avaient décroché la médaille d'argent, en raison de plusieurs commotions cérébrales. Lire la suite sur tv5monde.com

07:52 -

Rugby: l'Ecosse au révélateur sud-africain, les All Blacks au défi de l'Irlande

Rugby: l'Ecosse au révélateur sud-africain, les All Blacks au défi de l'Irlande

Les tests d'automne se poursuivent ce week-end à travers l'Europe: l'Ecosse se jaugera face à l'Afrique du Sud, les All Blacks auront une revanche à prendre en Irlande et l'Angleterre verra pour la première fois à l'oeuvre contre l'Australie le duo Marcus Smith-Owen Farrell.. L'Ecosse parmi les meilleurs?2021, l'année de la fin des disettes écossaises? Après s'être imposé pour la première fois en Angleterre depuis 1983 et pour la première fois en France depuis 1999 lors du Tournoi des six nations, le XV du Chardon tentera samedi (14h00) de décrocher sa première victoire contre l'Afrique du Sud depuis 2010."C'est le plus gros défi auquel nous ayons été confrontés ces deux dernières années", a estimé cette semaine le sélectionneur Gregor Townsend, pour qui l'Ecosse, tombeuse de l'Australie (15-13) la semaine dernière, compte actuellement "parmi les meilleures équipes au monde".Elle aura l'occasion de le vérifier face aux Springboks, champions du monde en titre et vainqueurs d'un match engagé au pays de Galles (23-18) en ouverture de leur tournée automnale.. Sept assez pour l'ArgentinePassés au travers du Rugby Championship face aux autres nations phares de l'hémisphère Sud, les Pumas ont concédé contre la France (29-20) leur septième défaite consécutive.Une série noire qu'ils devraient pouvoir stopper samedi (14h00) en Italie, un adversaire à leur portée.Méfiance tout de même: les Azzurri, conduits par leur nouveau sélectionneur néo-zélandais Kieran Crowley, ont offert une belle résistance à l'équipe bis des All Blacks avant de s'écrouler (47-9).. Les All Blacks ressortent l'artillerie lourdeLes All Blacks ne gardent sans doute pas un très bon souvenir de leur dernier déplacement en Irlande en 2018. Ils s'y étaient inclinés (16-9) et même s'ils avaient mis les choses au point l'année suivante en quart de finale de la Coupe du monde (victoire 46-14), leurs retrouvailles samedi (16h15) à Dublin auront un goût de revanche.L'Aviva Stadium verra à cette occasion un match dans le match entre deux ouvreurs à 100 sélections: l'Irlandais Johnny Sexton et le Néo-Zélandais Beauden Barrett.L'Irlande a facilement dominé le Japon (60-5) le week-end dernier, tandis que la Nouvelle-Zélande, prochain adversaire du XV de France, a mis du temps à prendre la mesure de l'Italie (47-9) avec une équipe largement remaniée. Le sélectionneur des All Blacks Ian Foster a ressorti cette fois l'artillerie lourde.. Smith-Farrell, premièreA la relance après un Tournoi raté, le XV de la Rose n'a fait qu'une bouchée des Tonga (69-3) pour son premier test de l'automne, mais il affrontera samedi (18h30) un adversaire d'une autre envergure avec l'Australie.Les Wallabies, qui restaient sur cinq victoires consécutives après avoir bien terminé le Rugby Championship, ont vu cette série s'arrêter en Ecosse dimanche dernier (15-13).Le sélectionneur australien de l'Angleterre Eddie Jones leur a réservé une surprise avec la titularisation à l'aile de l'habituel centre Manu Tuilagi. L'associat Lire la suite sur tv5monde.com

Vendredi 12 novembre 2021
17:30 -

RUGBY. Les Bleues défient les Black Ferns

Le XV de France affronte les Néo-Zélandaises, championnes du monde en titre, ce samedi 13 novembre à Pau, avant de les rejouer à Castres le 20 novembre, dans le cadre de leur tournée d’automne préparatoire à la Coupe du monde 2022. Lire la suite sur humanite.fr

12:44 -

XV de France féminin. Les Bleues vont se jauger face à La Nouvelle-Zélande

XV de France féminin. Les Bleues vont se jauger face à La Nouvelle-Zélande

Après le large succès face à l’Afrique du Sud, l’équipe de France va se frotter aux championnes du monde en titre néo-zélandaises.La Nouvelle-Zélande comme avant-goût de la Coupe du monde organisée ... Lire la suite sur ouest-france.fr

Jeudi 11 novembre 2021
11:17 -

Rugby: Wayne Pivac pour l’assouplissement des règles d’éligibilité en équipe nationale

Cardiff (Royaume-Uni), 10 nov 2021 (AFP) – L’entraîneur néo-zélandais du Pays de Galles, Wayne Pivac, a estimé mercredi qu’un assouplissement des règles d’éligibilité actuellement en vigueur pour les internationaux, renforcerait le jeu à l’échelle mondiale et rendrait la Coupe du monde plus compétitive. Wayne Pivac a entraîné à Auckland, creuset […] SUR LE MEME SUJET : XV de France: « on est capables de faire bien mieux », juge Dupont XV de France: Dulin de retour dans les 42, pas Le Roux XV de France: les Bleus s’attendent à « un gros combat » contre la Géorgie Rugby: l’Angleterre dispose facilement des Tonga Lire la suite sur vibrez-rugby.com

09:22 -

Rugby: le rêve français du Géorgien Beka Gorgadze

Rugby: le rêve français du Géorgien Beka Gorgadze

Vice-capitaine des "Lelos", opposés aux Bleus dimanche à Bordeaux, le néo-Palois Beka Gorgadze, sûrement le plus français des troisièmes ligne géorgiens, voue depuis sa plus tendre enfance une admiration sans borne au Top 14. Dans une lettre rédigée en 2005 et exhumée récemment par sa mère, Gorgadze, footballeur reconverti pour imiter son grand frère et surtout son cousin Salomon Karukhnishvili, un ex-international U20 de rugby, écrivait son objectif d'évoluer dans le championnat de France. Il avait alors 9 ans et venait de découvrir le rugby sur les terrains caucasiens de Roustavi, à 25 kilomètres de la capitale, Tbilissi. Son rêve a pris de la consistance une dizaine d'années plus tard lors d'un tournoi de jeunes en Pologne, où il est repéré par un agent français. Encore junior, Gorgadze quitte l'académie nationale géorgienne et débarque à Mont-de-Marsan, un club de Pro D2, au sein duquel il finit sa formation et apprend le français en à peine quelques mois pour pouvoir communiquer plus facilement. "Quand je suis arrivé à Mont-de-Marsan, on m'a dit que je pouvais devenir JIFF (joueur issu de la formation française) et pourquoi pas jouer pour la France, mais ça n'a jamais été mon objectif", raconte-t-il à l'AFP."La Géorgie est un petit pays, mais on est fiers de ce que l'on a et de ce que l'on est", poursuit-il. "Quand ça ne se passe pas bien dans le pays, on peut au moins apporter un peu de bonheur à nos familles. Ça aussi, c'est une fierté pour nous". Admirateur de Mamuka Gorgodze, l'ancien taulier de Montpellier et Toulon, son presque homonyme attire l'oeil des sélectionneurs géorgiens en juin 2015. Il dispute contre l'Uruguay et l'Italie deux matches préparatoires à la Coupe du monde au Royaume-Uni, pour laquelle il n'est finalement pas retenu. Son abattage dans les Landes, malgré une dernière saison polluée par des blessures à la cheville, est tout de même remarqué par Bordeaux-Bègles qui l'engage en 2018. - Le Tournoi, l'autre rêve -Son rêve de gosse, le Top 14, devient réalité, et son ascension continue en équipe de Géorgie (31 sélections), en attendant les Bleus dimanche pour ce que cet enfant du rugby tricolore considère comme "un moment historique". "Un match France-Géorgie, ce n'est arrivé qu'une seule fois auparavant (64-7 pour les Bleus lors du Mondial-2007). C'est une équipe avec des joueurs que l'on connaît par coeur", salive Gorgadze, conscient qu'il s'agit d'une nouvelle étape dans le processus de reconnaissance des Lelos au niveau international. Pour l'heure, il n'y a guère que lors des Coupes du monde que les Géorgiens ont le droit d’affronter des nations majeures (Argentine et Nouvelle-Zélande en 2015, Australie et Fidji en 2019). L'an passé, la crise liée au Covid-19 leur a miraculeusement permis, en remplacement du Japon, de disputer la Coupe d'automne des nations et de défier l'Irlande, l'Angleterre et le pays de Galles. "C'était important pour nous de participer à cette compétition, plus encore qu'une Coupe du monde", as Lire la suite sur tv5monde.com

Vendredi 05 novembre 2021
18:49 -

France-Afrique du Sud : les Bleues veulent "marquer les esprits" face aux Springboks avant la Coupe du monde

France-Afrique du Sud : les Bleues veulent

Le match des Françaises samedi contre l'Afrique du Sud samedi signe le coup d'envoi d'une saison qui aura comme apothéose le Mondial en Nouvelle-Zélande. Lire la suite sur francetvinfo.fr

15:11 -

Rugby - Bleues - Annick Hayraud : « Lancer notre saison » avec les Bleues contre l'Afrique du Sud

Rugby - Bleues - Annick Hayraud : « Lancer notre saison » avec les Bleues contre l'Afrique du Sud

À la veille du premier des trois tests des Bleues prévus cet automne (contre l'Afrique du Sud samedi à Vannes, 15 heures, puis contre la Nouvelle-Zélande le 13 et le 20 novembre), la manager de l'équipe de France Annick Hayraud évoque une saison qui se conclura l'an prochain par la Coupe du monde. Lire la suite sur lequipe.fr

11:38 -

XV de France féminin: un avant-goût du Mondial-2022 pour des Bleues rajeunies

Un XV de France féminin rajeuni dispute samedi (15h00) à Vannes le premier de ses trois tests d’automne, contre l’Afrique du Sud, adversaire qu’il retrouvera dans sa poule lors de la Coupe du monde dans moins d’un an.  Avant une double confrontation avec les championnes du monde néo-zélandaises, les 13 et 20 novembre à Pau et Castres, la sélectionneuse […] The post XV de France féminin: un avant-goût du Mondial-2022 pour des Bleues rajeunies appeared first on Sport.fr. Lire la suite sur sport.fr