Équipe de Nouvelle Zélande de rugby à XV, actualité coupe du monde

Lundi 17 janvier 2022
19:50 -

Avec tous les vainqueurs des Blacks ?

Fabien Galthié dévoilera mardi après-midi les 42 joueurs retenus pour le prochain Tournoi des 6 Nations (5 février au 19 mars). Le sélectionneur des Bleus devrait faire confiance, à en croire RMC Sport, aux héros de l'exploit face aux All Blacks en novembre dernier ainsi qu'à deux revenants Virimi Vakatawa et Bernard Le Roux et à quelques nouveaux, dont le Racingman Yoan Tanga. Lire la suite sur sports.fr

19:45 -

XV de France : Avec les vainqueurs des All Blacks, Vakatawa, Le Roux et quelques nouveaux ?

Fabien Galthié dévoilera mardi après-midi les 42 joueurs retenus pour le prochain Tournoi des 6 Nations (5 février au 19 mars). Le sélectionneur des Bleus devrait faire confiance, à en croire RMC Sport, aux héros de l'exploit face aux All Blacks en novembre dernier ainsi qu'à deux revenants Virimi Vakatawa et Bernard Le Roux et à quelques nouveaux, dont le Racingman Yoan Tanga. Cet article XV de France : Avec les vainqueurs des All Blacks, Vakatawa, Le Roux et quelques nouveaux ? est apparu en premier sur Rugby 365. Lire la suite sur rugby365.fr

18:41 -

XV de France: Galthié va privilégier la stabilité pour la liste des 42 avant les VI Nations

Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié annoncera mardi, par communiqué, son groupe des 42 joueurs retenus pour préparer le Tournoi des VI Nations qui débutera le 6 février par la réception de l’Italie. Les habituels titulaires, qui ont brillé en novembre contre les All Blacks, seront logiquement reconduits. D’autres comme Virimi Vakatawa et Bernard Le Roux sont attendus chez les revenants. Parmi les nouveaux, Yoan Tanga et Jules Favre pourraient être retenus. Si Antoine Dupont est attendu, Matthieu Jalibert, lui, devrait manquer le début du rassemblement. Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com

Dimanche 16 janvier 2022
10:06 -

Sonny Bill Williams en plein entrainement avec... Tyson Fury !

Sonny Bill Williams en plein entrainement avec... Tyson Fury !

Le trois-quarts centre international Néo-Zélandais Sonny Bill Williams a mis un terme à sa carrière sportive en 2020. Mais ces derniers jours, nous avons appris que l'ancien joueur des Blacks va effectuer son retour, non pas au rugby mais à la boxe. En effet, Sonny Bill Williams va remonter sur les rings puisqu'il combattra contre ... Lire la suite sur blog-rct.com

Vendredi 14 janvier 2022
14:21 -

Rugby - CE - SF - Nicolas Sanchez et Ngani Laumape titulaires avec le Stade Français contre Bristol en Coupe d'Europe

Rugby - CE - SF - Nicolas Sanchez et Ngani Laumape titulaires avec le Stade Français contre Bristol en Coupe d'Europe

L'ouvreur argentin et le centre néo-zélandais sont titulaires ce samedi (21h) pour la rencontre de Coupe d'Europe à Bristol. Lire la suite sur lequipe.fr

12:29 -

Rugby - International - Sonny Bill Williams va remonter sur le ring

INTERNATIONAL - Retraité du rugby, Sonny Bill Williams (36 ans) va poursuivre sa carrière de boxeur dans les prochaines semaines. Le 23 mars prochain, l'ancien trois-quarts centre des All Blacks chaussera les gants pour affronter Barry Hall (44 ans) dans un combat de boxe anglaise. Face à cet ancien joueur de football australien, Sonny Bill Williams tentera de rester invaincu dans le Noble Art. Lire la suite sur rugbyrama.fr

Jeudi 13 janvier 2022
13:14 -

C'est acté : Clap de fin pour Victor Vito !

L'information est signée RMC Sport - Le troisième ligne international Néo-Zélandais, Victor Vito va quitter le Stade Rochelais dès la fin de la saison actuelle. En fin de contrat avec le club Maritime au mois de juin prochain, le All-Black a appris qu'il ne serait pas conservé par ses dirigeants. Après six saisons passées sous ... Lire la suite sur blog-rct.com

Mercredi 12 janvier 2022
17:13 -

Son début de saison très décevant et ses échanges avec Pierre Mignoni : Lima Sopoaga sort du silence

Son début de saison très décevant et ses échanges avec Pierre Mignoni : Lima Sopoaga sort du silence

Arrivé au LOU Rugby il y a quelques mois en provenance des Wasps, l'ouvreur Néo-Zélandais Lima Sopoaga connait un début de saison très compliqué. Bien loin de son niveau habituel, le Lyonnais doit prendre le temps de s'adapter au jeu pratiqué en Top 14. Interrogé via Midi Olympique, Lima Sopoaga affirme être extrêmement heureux d'évoluer ... Lire la suite sur blog-rct.com

13:44 -

Sopoaga : "Mon meilleur rugby est devant moi !"

"TOP 14 – Arrivé fin septembre à Lyon, l’ouvreur néo-zélandais Lima Sopoaga prend peu à peu ses marques dans sa nouvelle équipe. Après sept premiers matchs qui ont participé à son adaptation, le All Black (18 sélections) espère que cette deuxième partie de saison lui permettra de retrouver son meilleur niveau, et au LOU d’atteindre ses objectifs. Il se confie en exclusivité pour Rugbyrama." Lire la suite sur rugbyrama.fr

Dimanche 09 janvier 2022
18:31 -

Malakai Fekitoa va quitter les Wasps pour un autre club Européen !

Arrivé chez les London Wasps en 2019 en provenance du Rugby Club Toulonnais, le trois-quarts centre international Néo-Zélandais, Malakai Fekitoa verra son contrat arriver à terme au mois de juin prochain. Et selon les informations de plusieurs médias Anglais, le Néo-Zélandais ne devrait pas poursuivre sa carrière chez les Wasps. En effet, le joueur de ... Lire la suite sur blog-rct.com

18:24 -

Rugby - Transferts - Fekitoa vers le Munster ?

TRANSFERTS - La province irlandaise du Munster pourrait enregistrer un renfort de poids au centre de son attaque. En effet, Malakai Fekitoa (29 ans ; 24 sélections) devrait rejoindre Limerick selon plusieurs médias britanniques. L'international néo-zélandais, arrivé aux Wasps en 2019 pourrait donc connaître son troisième club en Europe. Lire la suite sur rugbyrama.fr

Samedi 08 janvier 2022
23:30 -

Clermont opportuniste ramène un point du Racing

Opportunistes et longtemps dans le match, les hommes de Jono Gibbes ont finalement cédé en fin de rencontre après une trop grande indiscipline et quelques erreurs défensives qui coutent chères. Valeureux durant les 80 minutes, les Jaune et Bleu repartent toutefois de la Paris Défense Aréna avec un précieux point de bonus défensif qui leur permet de rester au contact des 6 premiers du Top 14.    Nanterre (Paris Défense Aréna) intérieur, pelouse synthétique, 2000 spectateurs. Le Racing 92 bat Clermont 33-28 (mi-temps : 15-19) Arbitrage de M.Trainini Clermont : 3 essais de Penaud (5e), Moala (21e) et Fourcade (25e), 3 pénalités (56e, 68e et 77e) de Parra et 2 transformations de Lopez. Racing 92 : 4 essais de Machenaud (23e), Thomas (34e), Hemery (63e), Lauret (71e), 3 pénalités (10e, 43e, 50e) de Machenaud et 2 transformations.  Cartons jaunes : Lavanini (46e anti-jeu),      Clermont opportuniste  Bien entrés dans cette rencontre, les Jaune et Bleu profitent d’une première possession pour mettre en difficulté les Racingmen. Damian Penaud ne laisse pas passer l’occasion de franchir la ligne adverse après une faute de main de Vakatawa (4ème). Le Racing réagit aussitôt et revient dans le camp clermontois où Machenaud concrétise par une première pénalité (10ème). Après une dizaine de minutes de flottement, les hommes de Laurent Travers sont désormais parfaitement connectés et sollicitent la défense clermontoise par leur ligne de trois-quarts remuante mais Clermont tient et fait preuve de réalisme. Après un bon pressing, les hommes de Jono Gibbes héritent d’une mêlée à 5 mètres où ils vont utiliser la puissance de George Moala en première intention. Le Néo-Zélandais franchit la ligne mais sur l’action suivante, Maxime Machenaud rend la pareille aux Auvergnats en jouant rapidement une pénalité pour traverser la défense de l’ASM. Le match devient fou puisque sur le renvoi, le Racing passe complètement à travers et Etienne Fourcade en profite pour charger sur ce même Maxime Machenaud qui ne parvient pas à stopper le dynamique talonneur clermontois. En 3 minutes, 3 essais ont été inscrits et le score est désormais de 10 à 19 en faveur des Auvergnats. Une action parfaitement menée par les attaquants Ciel et Blanc offrira le deuxième essai aux locaux après une situation de surnombre créée par une superbe sautée de Finn Russell. Après 40 minutes pleines d’opportunisme, Clermont vire en tête 15-19.    Sous pression en seconde période, Clermont poussé à la faute Pris à la gorge dès le début de la seconde période, les Auvergnats encaissent une nouvelle pénalité de Machenaud (43e). La conquête, jusque-là irréprochable, fait quelques erreurs et rend quelques munitions aux Ciel et Blanc qui profitent de leur supériorité numérique pour occuper le camp des Clermontois. La domination territoriale se traduit au tableau d’affichage après une nouvelle pénalité du demi-de-mêlée du Racing (50e) qui donne pour la première fois l’avantage aux siens (21-19). Les Auvergnats sont toujours là et même si les occasions se raréfient, ils conservent leur opportunisme à l’image de cette pénalité à la 56ème de Morgan Parra qui concrétise une bonne possession. Clermont reprend la main 21-22 à une vingtaine de minutes de la fin du match mais les Racingmen profitent de l’indiscipline auvergnate pour revenir dans les 22 mètres de l’ASM. Après, 2 pénalités jouées à la main à 5 mètres de la ligne auvergnate, ils ont gain de cause et finissent par franchir la ligne d’en-but par l’intermédiaire d’Hemery (63e). L’ASM ne laisse pas pour autant filer les Racingmen et recolle presque aussitôt grâce à la botte de Parra qui récompense le bon travail de sa mêlée (28-25). Le match bascule à une dizaine de minutes de jeu après un ballon remonté par les attaquants du Racing. Le jeune demi-de-mêlée Antoine Gibert feinte la passe et transperce la défense de l’ASM avant d’offrir à Lauret un essai qui met le Racing 8 points devant. Le break est fait mais Clermont refuse de rentrer sans rien et lâche ses dernières forces dans la bataille. Une pénalité de Morgan Parra (77ème) récompense la détermination de ses hommes et la domination de la mêlée jaune et bleu.    Lors d’une rencontre assez décousue, les Clermontois ont, grâce à leur jeu direct, longtemps fait douter les Racingmen en inscrivant notamment 3 essais lors d’un premier acte plein d’opportunisme. Alors que les Ciel et Blanc cherchaient à recadrer la rencontre dans un jeu plus formaté, les Clermontois allaient multiplier les fautes et subir la pression des locaux qui allaient parvenir à revenir au score puis à prendre l’avantage après une action décisive de leur ligne de trois-quarts. Au contact tout le match, Clermont parvenait à revenir dans le bonus en toute fin de match grâce à une ultime pénalité offerte par une mêlée dominatrice. Un point de bonus défensif qui récompense l’engagement des Auvergnats avant que ceux-ci ne basculent sur la Champions Cup où ils affronteront les Sharks dimanche prochain.        Pour l’ASM Clermont Auvergne    1.Bibi Biziwu, 2.Fourcade, 3.Ojovan, 4.Jedrasiak, 5.Lavanini, 6.Cancoriet (cap),  7.C.Lanen,  8.Lee, 9.Bézy, 10.Lopez, 11.Raka, 12.Moala, 13.Barraque, 14.Penaud, 15. Tiberghien   Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Ravai, 18.T.Lanen, 19.Dessaigne, 20.Parra, 21.Hanrahan,  22.O’Connor, 23.Slimani .    Pour le Racing 92  1.Gogichashvili, 2.Chat, 3.Oz, 4.Jones, 5.Le Roux, 6.Lauret,  7.Diallo,  8.Tanga, 9.Machenaud, 10.Russell, 11.Taofifenua, 12.Fickou (cap), 13.Vakatawa, 14.Thomas, 15.Beale   Remplaçants : 16.Baubigny, 17.Kolingar, 18.Bresler, 19.Hemery, 20.Gibert, 21.Klemenzcak,  22.Taofifenua, 23.Colombe.    Crédit Photo : @authenticRugby  Image principale: 220108-racing-1.jpgTags fantômes: ASMEpinglé: Remonté l'article dans le slider: Affichage dans le slider de la home asm-rugbyAffichage des partenaires: Affichage du bloc Partenaires dans le footerNotification sur l’application: Tags article: OfficielSur titre: Racing 33 – Clermont 28A la une: Epinglé:  Lire la suite sur asm-rugby.com

Vendredi 07 janvier 2022
16:54 -

Raka, Lopez, Lee et Lavanini de retour, Vahaamahina absent au Racing

Pour ce premier déplacement de l’année, le staff clermontois pourra compter sur les retours d’Alivereti Raka et Tomas Lavanini. Camille Lopez occupera, lui, le poste d’ouvreur pendant que Morgan Parra, remis de sa fissure du poignet, réintègre le groupe. Sébastien Vahaamahina et Jacobus Van Tonder, touchés hier lors de l’entrainement, sont forfaits pour cette 15ème rencontre de Top 14.    Cette semaine encore, Jono Gibbes a dû ajuster sa copie dans les dernières heures avec les forfaits de Jacobus Van Tonder et Sébastien Vahaamahina, blessés hier lors du dernier entraînement. Le stratège néo-zélandais a décidé de faire monter Paul Jedrasiak et Clément Lanen dans le XV de départ pour le coup d’envoi de ce choc face au Racing. Camille Lopez, auteur d’une excellente entrée en jeu face aux Toulousains récupère le poste d’ouvreur aux côtés de Sébastien Bézy.   En première ligne, déjà titulaires la semaine dernière, Cristian Ojovan et Daniel Bibi Biziwu sont reconduits. Ils encadreront Etienne Fourcade qui poursuit sa rotation avec Yohan Beheregaray. Sur le banc, en plus du talonneur béarnais, Peni Ravai sera accompagné de Rabah Slimani qui fait son retour. La seconde ligne est entièrement modifiée avec les forfaits des deux titulaires de la semaine dernière. Tomas Lavanini profitera du déplacement dans le club où il a découvert le Top 14 pour faire son retour à la compétition. L’international argentin sera accompagné de Paul Jedrasiak pendant que Thibaud Lanen sera sur le banc. En troisième ligne, son frère Clément honorera la sixième titularisation de sa carrière (la deuxième feuille de match de sa saison) aux côtés de Fritz Lee et Judicaël Cancoriet, capitaine lors de ce déplacement. Lucas Dessaigne complète le banc clermontois pour les avants.   A la charnière, Sébastien Bézy reste en place et sera associé à Camille Lopez, entré en jeu la semaine dernière face aux Toulousains. Les deux hommes seront épaulés par JJ Hanrahan et Morgan Parra qui fera son retour à la compétition après 6 semaines de convalescence consécutives à une fissure du poignet contractée sur la pelouse de l’USAP fin novembre. Le centre du terrain sera occupé par la paire composée du néo-zélandais George Moala et du septiste Jean-Pascal Barraque. Alivereti Raka, de retour dans le groupe, sera lui accompagné de Damian Penaud et Cheikh Tiberghien dans le fond du terrain. Marvin O’Connor complète le groupe auvergnat pour ce déplacement au Racing 92.    La rencontre dont le coup d’envoi sera donné, samedi à 21h05 sur la pelouse de la Paris Défense Aréna, sera diffusée en direct sur Canal + et à vivre en LIVE sur notre application et nos réseaux sociaux.      Image principale: 220107-compo-couv.jpgTags fantômes: ASMEpinglé: Remonté l'article dans le slider: Affichage dans le slider de la home asm-rugbyAffichage des partenaires: Affichage du bloc Partenaires dans le footerNotification sur l’application: Tags article: CompositionOfficielSur titre: Compo #R92ASMA la une: Epinglé:  Lire la suite sur asm-rugby.com

13:58 -

Bernard Lemaître en admiration devant un joueur Toulonnais

Ce vendredi, le président du Rugby Club Toulonnais, Bernard Lemaître s'est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer l'actualité du club Varois. L'occasion également pour Bernard Lemaître d'évoquer la prolongation de contrat actée du deuxième ligne Néo-Zélandais Brian Alainu'Uese. Le joueur Varois qui était lié avec le RCT jusqu'au mois de ... Lire la suite sur blog-rct.com

Jeudi 06 janvier 2022
16:31 -

Pau verrouille deux de ses joueurs cadres !

Ce jeudi, les dirigeants de la Section Paloise ont officialisé les prolongations de contrat de deux joueurs. En effet, le trois-quarts centre Fidjien Jale Vatubua ainsi que le troisième ligne Néo-Zélandais Luke Whitelock ont décidé de poursuivre leur carrière dans le Béarn. Ainsi, Jale Vatubua s'est engagé pour deux saisons supplémentaires avec une année optionnelle ... Lire la suite sur blog-rct.com

15:23 -

OFFICIEL : Brian Alainu’Uese prolonge son contrat avec Toulon !

Le deuxième ligne du Rugby Club Toulonnais, Brian Alainu’Uese était lié avec le XV de la Rade jusqu’au mois de juin 2023. Ce jeudi, les dirigeants du club Varois ont annoncé la prolongation du contrat du joueur Néo-Zélandais de deux saisons supplémentaires. Le joueur de 27 ans, auteur de prestations toujours très convaincantes sous le ... Lire la suite sur blog-rct.com

14:42 -

Rugby - Alainu'uese prolonge jusqu'en 2025 à Toulon

TOP 14 - Le Rugby club toulonnais prolonge un de ses costauds ! Ce jeudi, le RCT a annoncé la prolongation du deuxième ligne néo-zélandais, Brian Alainu'uese (27 ans). Le Samoan, arrivé en 2018 sur la Rade, est un des membres importants du groupe varois. Alanu'uese est désormais lié à Toulon jusqu'en 2025. Cette saison, il a été titulaire à huit reprises en Top 14. Lire la suite sur rugbyrama.fr

14:40 -

RCT: Brian Alainu’uese sera Toulonnais jusqu’en 2025

RCT: Brian Alainu’uese sera Toulonnais jusqu’en 2025

Le deuxième ligne néo-zélandais Brian Alainu’uese a prolongé son contrat avec le RCT. L’effectif pour la saison prochaine prend forme. Lire la suite sur varmatin.com

12:52 -

Retournement de situation pour Charlie Ngatai !

Le trois-quarts centre du LOU Rugby, Charlie Ngatai verra son contrat arriver à terme avec le club Lyonnais au mois de juin prochain. Ces-derniers mois, un départ du joueur de 31 ans ne faisait pas de doute puisque ce-dernier avait avoué avoir le mal du pays et voulait rentrer en Nouvelle-Zélande dès l'été prochain. Reste ... Lire la suite sur blog-rct.com

12:17 -

Lyon: Charlie Ngatai parti pour rester?

Le centre international néo-zélandais Charlie Ngatai pourrait finalement toujours porter les couleurs du LOU la saison prochaine. Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com

11:56 -

Top 14 : La Section Paloise prolonge deux cadres jusqu’en 2024

Pau a annoncé ce jeudi les prolongations de contrat de Luke Withelock et Jale Vatubua. Le centre explosif Jale Vatubua qui a fait toute sa carrière à Pau a prolongé son aventure dans le Béarn jusqu’en 2024. Tout comme, le troisième ligne néo-zélandais, Luke Withelock. Ainsi la Section Paloise, qui réalise un bon début de […] Lire la suite sur sport.fr

Mercredi 05 janvier 2022
19:08 -

Les enfants de Sonny Bill Williams ne veulent pas jouer pour les All-Blacks !

Les enfants de Sonny Bill Williams ne veulent pas jouer pour les All-Blacks !

L'ancien trois-quarts centre international Néo-Zélandais Sonny Bill Williams s'est confié lors d'un entretien accordé au magazine Ruck. Ce-dernier a notamment évoqué l'avenir de ses enfants. Et Sonny Bill Williams l'affirme : ses garçons ne veulent pas jouer pour les All-Blacks mais pour une autre nations. La sélection qui les fait rêver ? L'Afrique du Sud ... Lire la suite sur blog-rct.com

14:17 -

La méthode selon Jono Gibbes

Dans un long entretien, Jono Gibbes, le patron du sportif de l’ASM Clermont Auvergne revient sur sa prise de fonction et la méthode qu’il met en place depuis son arrivée au club afin de tirer le collectif vers le haut. Entre connaissance des hommes, précision et organisation, le stratège néo-zélandais se projette sur la suite de la saison et celles à venir. Entretien…   Jono, cette victoire face à Toulouse vient-elle récompenser l’investissement du groupe que tu soulignes depuis quelques semaines ? Oui, nous avons passé quelques temps compliqués avec la pandémie et les reports de matches qui avaient désorganisé nos semaines de travail. L’adaptation du staff et l’investissement du groupe a permis de livrer une grosse performance face au Stade Toulousain : c’est l’esprit que nous voulons voir et qui fait du bien à tout le monde.   C’est aussi un match où l’équipe a su être constante sur 80 minutes. Le travail paye… On ne peut pas dire que nous avons été parfaits lors de ce match, nous avons eu des moments difficiles, mais le gros point positif est que nous n’avons jamais lâché. Quand nous avons commis des erreurs, nous avons été capables, l’action suivante, de les rattraper grâce à un investissement total et une grosse générosité.    « Le Rugby est comme toutes les entreprises : c’est une association d’individus qu’il faut comprendre et mettre en confiance pour travailler ensemble ! »   Depuis ton arrivée au club tu as souvent parlé de la fierté que tu éprouvais et de la responsabilité qui était la tienne à la tête du sportif … Peux-tu nous en dire un peu plus ? La fierté c’est quand tu es nommé à la tête de cette équipe sur les premiers mois, la responsabilité c’est après des matches face à Castres, l’Ulster ou la préparation du match de Toulouse. C’est une lourde responsabilité car l’ASM est un club emblématique du rugby français qui a une histoire riche et possède un profond héritage. Nous sommes tous ici pour le meilleur de ce club, pour faire honneur à notre maillot. Oui c’est une grosse responsabilité mais c’est surtout une opportunité géniale et motivante qui me donne beaucoup d’énergie dans le travail que je partage chaque jour avec un staff de qualité. J’ai trouvé un groupe qui a connu des moments difficiles mais qui a envie de progresser, de grandir. Je suis encore et régulièrement impressionné de voir l’investissement et la détermination que met ce groupe sur le terrain, ce sont de formidables indicateurs positifs. La première partie de mon travail a été d’analyser les hommes. J’avais déjà eu l’expérience de ce club, je connaissais la culture de travail, le fonctionnement de l’ASM, son environnement mais j’avais besoin de faire connaissance avec les personnes et comprendre leurs motivations. Ce n’est pas fini, nous sommes encore dans un apprentissage les uns des autres, dans une recherche de valeurs communes. Dans toute relation, il est important de prendre le temps de se connaitre et de gagner la confiance pour avancer. Évidemment, nous sommes encore dans cette phase où je dois comprendre comment utiliser au mieux le caractère de tous les hommes qui composent ce groupe pour amener un maximum de cohésion. Le Rugby est comme toutes les entreprises : c’est une association d’individus qu’il faut comprendre et mettre en confiance pour travailler ensemble ! Je ne suis pas pour un cadre stéréotypé, je préfère que tous restent authentiques et que nous utilisions la nature de chacun pour faire quelque chose qui rend notre groupe unique. Pour obtenir le meilleur de chacun parfois tu dois ajouter un peu de motivation, parfois un peu de renforcement positif, mon rôle est de trouver le bon équilibre…   Comment décrirais-tu ton management, dans lequel tu impliques de plus en plus des anciens joueurs qui portent un héritage, une transmission « jaune et bleu » comme Dato ou Aurélien ?  Je crois que l’héritage est la chose la plus importante pour moi. Cela fait partie de mon éducation néo-zélandaise. Nous grandissons avec la volonté de respecter et d’améliorer notre maillot, de transmettre à ceux qui suivront quelque chose de mieux sans le changer fondamentalement. Dato et Aurélien sont dans cette vision avec des parcours différents mais des valeurs communes évidentes. Ils sont les gardiens des principes de ce club. Nous avons beaucoup à apprendre et nous nourrir de ce qu’ils peuvent nous apporter. Didier (Retière) dans un autre registre va également apporter des choses complémentaires. C’est un personnage très expérimenté du rugby français avec des missions très spécifiques à Marcoussis autour du développement et de la technique. Ce sera une ressource très intéressante pour le club. Ensemble, notre mission sera de continuer à comprendre comment utiliser, de la meilleure des manières, les ressources dont nous pouvons disposer en tant que joueur mais aussi en tant qu’homme.    On sent que tu t’attaches, après avoir fait l’état des lieux des forces en présence, à ouvrir de nouvelles opportunités et faire grandir les joueurs du club … Ma priorité est d’évaluer et de comprendre qui a envie et l’ambition de faire grandir ce club, d’y laisser sa trace, d’y faire sa carrière. Les jeunes formés au club peuvent avoir cette ambition avec l’envie de faire leur place. Je sais, aujourd’hui, sur qui je peux compter. Les 6 derniers mois m’ont permis de voir les beaux jours avec de belles victoires mais aussi de voir comment les joueurs étaient capables de réagir après les défaites face à Castres, à Perpignan… ou encore d’évaluer le caractère du groupe dans une période épidémique compliquée. J’ai une vraie visibilité maintenant et je peux être précis sur mes choix et mes décisions.    Ces 6 mois étaient-ils nécessaires pour faire ce cheminement ? Oui, ce qui prend du temps c’est de comprendre l’homme derrière le joueur. Je n’ai pas besoin de motiver tous les joueurs de la même façon, certains n’ont pas besoin d’être « piqué » d’autres si… c’est ce travail d’individualisation et de profondeur qui nécessite du temps.    Cela nous amène vers l’avenir des joueurs au club… Je crois qu’il y a déjà eu beaucoup de travail effectué vis-à-vis des prolongations que nous souhaitons. Très rapidement, nous serons en position de les annoncer. L’objectif est de les inscrire dans une progression. Rester ou partir n’est pas une finalité. Ce qui doit nous pousser est de continuer à progresser et comprendre nos attentes. Comme je l’ai dit, l’important dans ma vision est de transmettre des valeurs. Bien sûr il y a une question de salaire mais le plus important pour moi est de comprendre comment chaque joueur est capable d’améliorer l’environnement qui l’entoure et notre équipe. La composition d’un groupe n’est jamais finie, c’est un travail permanent et continu. Nous travaillons pour la saison actuelle, la saison à venir mais nous devons déjà nous projeter sur celle d’après…    D’autres évolutions sont-elles à prévoir dans le futur afin de renforcer ton staff ? Mon boulot est de faire progresser le sportif et de créer la meilleure expérience possible pour les joueurs. Je suis toujours en recherche d’améliorations pour permettre aux joueurs d’être plus constants, plus performants. Je suis à l’écoute et en éveil sur ce que nous pouvons faire pour réorganiser notre façon de travailler. Le travail d’un coach est toujours conflictuel vis-à-vis du temps. Tu dois employer toutes les énergies possibles pour préparer le match du week-end mais tu dois aussi toujours avoir en tête l’avenir du groupe. Évidemment, si nous avons des opportunités de nous renforcer avec des personnes complémentaires dans un contexte où les équipes adverses sont de plus en plus compétitives, nous ferons tout pour nous en donner les moyens.    Jono, nous sommes dans un période de vœux, que peut-on souhaiter à l’ASM et à tes joueurs pour l’année à venir ? Comme je l’ai dit après Toulouse, j’ai le sentiment que ceux qui étaient au stade ou devant leur TV ont vu une équipe engagée et déterminée qui portent les valeurs de solidarité et de générosité de ce club. Notre ambition est de trouver de la constance, d’être capable chaque semaine de jouer avec ces valeurs là et de rendre ceux qui nous supportent fiers d’être toujours à nos côtés. L’objectif est de trouver du partage entre tous ceux qui composent notre environnement : les joueurs, le staff, les partenaires, les supporters, notre région. C’est facile de dire les choses, mais tout le monde attend des actes, il n’y a que cela qui compte. Image principale: 220105-jono.jpgTags fantômes: ASMEpinglé: Remonté l'article dans le slider: Affichage dans le slider de la home asm-rugbyAffichage des partenaires: Affichage du bloc Partenaires dans le footerNotification sur l’application: Tags article: OfficielSur titre: Entretien A la une: Epinglé:  Lire la suite sur asm-rugby.com

14:16 -

XV de France : le plan de bataille de Galthié

Fabien Galthié n’était plus apparu devant les micros depuis le 20 novembre 2021, date de la victoire française face aux All Blacks (40-25). À quelques semaines du Tournoi 2022, qui débutera pour la Fr... Lire la suite sur sudouest.fr

13:00 -

RUGBY. Les fils de la superstar Sonny Bill Williams ne joueront pas pour les All Blacks

RUGBY. Les fils de la superstar Sonny Bill Williams ne joueront pas pour les All Blacks

L’ancienne star néo-zélandaise, Sonny Bill Williams, a annoncé dans un entretien au magazine Ruck, que ses enfants ne joueront pas pour les All Blacks. Lire la suite sur lerugbynistere.fr

Mardi 04 janvier 2022
23:03 -

XV de France: "Ambitieux" pour les VI Nations, Galthié donne quelques pistes sur les Bleus de 2022

En déplacement en Ardèche, Fabien Galthié a livré ce mardi sa première conférence de presse depuis la victoire face à la Nouvelle-Zélande. Le sélectionneur du XV de France a exprimé ses ambitions pour le tournoi des VI Nations, tout en revenant avec émotion sur le succès historique face aux All Blacks. Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com

20:01 -

XV de France : « Nous voulons gagner un titre », dit Galthié

Qu’attendez-vous de cette année 2022 ?Le dernier match contre les All Blacks était notre vingtième match après avoir commencé contre l’Angleterre en ouvrant le tournoi en février 2020. Nous voulons co... Lire la suite sur sudouest.fr